Eva Naissante

 

 

Je rêve d’un tableau

Que tu peindrais pour nous

Un million de fois

Plus une.

Et chacune des toiles

Serait, pour nous, unique :

Un million de fois

Unique.

Je rêve d’une Etoile

Dans la nuit de l’été :

Un million d’étés

Plus un.

 

Je pense à ce sujet

Que je contemplerais

D’une toile à l’autre,

Sans fin …

Et la toile de l’Un

Me parlerait de Toi :

Un million de fois

De Toi.

Je pense à cette Etoile

Dans le vent de l’automne :

Un million d’automnes

Plus un.

 

J’écris sur mon papier

Le visage limpide

Qu’un million de mots

(Mes mots)

Ne sauraient définir

Avec fidélité :

 

Comment définir

Le Tout ?

J’écris sur cette Etoile,

Dans le cœur de l’hiver :

Un million d’hivers …

Plus Moi.

 

Enfin, je l’aperçois,

L’Amour sur une toile :

Des millions de toiles

Sur une.

Et chacune des toiles

Se superpose, unique,

Des millions de fois

Sur Elle.

Enfin, je vois l’Etoile

D’où revient le printemps :

Unique printemps …

Plus Elle !

 

J’imagine la Terre

Que tu peindras pour nous :

Des milliards de nous …

Plus Un.

Et chacun de nous

Se regardera

Des milliards de fois

Dans l’Autre.

J’imagine la Terre

Que tu peindras pour nous

Sur tes toiles d’étés :

Des milliards d’étés

Plus nous !

Des milliards d’Etoiles …

Plus … Toi !

 

Orâme. Marie-Hélène Dupont